mercredi 28 septembre 2016

SNAP BORDER 'Alternative current box'

2016 Snap Border - CD digipack

                    Afficher l'image d'origine

J'en entend qui disent: "Y a que du métal, bande de raciste musicaux!" Hahaha, déjà, d'un, pour commencer, on fait ce que l'on veut. Et de deux, ce n'est que menterie! La preuve avec ce groupe français, nous venant de la bien belle ville de Nancy, qui me parle beaucoup pour des groupes comme Blockheads. Ce groupe, assez jeune, car formé en 2012, sort donc ce Alternative current box là, maintenant (en fait depuis le 5 de septembre) et nous balance sans prévenir du rock. Mais pas du rock à la française, celui qui passe à la télé et que nous vend comme merveilleux des magazines \Kof-kof/ comme les Inrocks. Nan. Point de cela ici. Car on a droit à de la qualité ici. De la vraie! Du rock puissant. D'hommes.
Je ne peux m'empêcher d'évoquer ici des groupes comme Staind ou Nickelback, tant la musique déployée par le groupe m'y renvoie souvent, me ramenant à cette période où ces deux groupes faisaient la joie des radios alternatives \Kof-kof/, de par la musique et la voix du chanteur. Voix qui se balade quelque part entre celle des groupes pré-cités et un peu de Bruce Springsten. Ça c'est pour te situer, ami(e) qui lit.
Pour être plus précis, le chanteur s'adapte vraiment aux morceaux, n'hésitant pas à devenir agressif par moment, quand il n'est pas rejoint par des chœurs rendant encore plus de puissance. Et n'hésitant à pulvériser les barrières pour allez voir d'autres registres. Et cette voix est l'un des points d'accroches du groupe.
La musique est très carrée, dégageant une énergie vraiment prenante (oui, prenante car l'album accroche dès le début), offrant de multiples saillies, du fait des goûts des différents membres du groupe (qui sont assez variés). Et nous offre ainsi des titres aux multiples ambiances musicales mais sans jamais tomber dans l'outrance ou l'erreur de mauvais goût (genre... euh... un truc immonde.). Les rythmes sont typés rock, certes, mais non sans une certaine palette de variation, jouant aussi avec la corde émotionnelle.
Et ainsi, le long des 13 titres qui ponctuent l'album, le groupe nous emmène en balade dans des paysages et des sonorités intéressantes de par leur richesse, nous donnant mille facettes à découvrir (une seule écoute n'est pas suffisante) et une sorte de road-trip vers des horizons de soleil couchant sur un désert.
Les titres sont de durées variables (de 2'51'' à houhou! du progressif! 4'38''), certains plus puissants que d'autres (On the road colle bien à l'idée!). Et cette notion de variabilité se retrouve dans les morceaux eux-même, aux travers desquels tout un chacun (et chacune) trouvera des influences qui lui parleront. Et du coup, je comprend pourquoi ils ont rejoint Ellie promotion.
Un album fort agréable, ré-écoutable de nombreuses fois, qui serait bien la bande sonore d'un long voyage en voiture, de ceux où l'on brûle l'asphalte vers tout là-bas!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire