mardi 9 janvier 2018

Interview EYESTRAL

EYESTRAL



Jeune groupe tout pimpant, abonné au haut débit (vachement plus rapide) musical, à réflexion interne profonde mais aussi d'un premier LP qui dépote bien, dans un relent thrash progressif et non, comme on pourrait le croire, à une position sexuelle pour ceux qui sont attirés par les billards. Ant (guitare et chant) s'est plié au joie des questions parfois frôlant le métaphysique.
Prosternez-vous après avoir lu de sages paroles de ce grand  monsieur (j'estime sa taille entre 2,19 et 3,45 m, 100% sans garantie) normand.



1- Bonjour à vous, jeunes troubadours ! Pouvez-vous présenter succinctement Eyestral, sa vie, son œuvre, vous, le tout en 5 brefs tomes de 5428 pages ?

Ant Majora : Salut à toi ! Eyestral c’est un groupe de Metal fondé il y a 5 ans par moi (Guitariste et chanteur) et par David autre guitariste du groupe. Nous avons trouvé un batteur du nom de Baptiste Collay et un bassiste, Valentin Chouaf. En 2014 nous avons enregistré une première démo 4 titres, puis début 2016 notre premier EP « Beware the Rat King ». Fin 2016 Valentin a quitté le groupe et Nicolas Di Costanzo et venu le remplacer. Ensuite en 2017 nous avons commencé l’élaboration de « Beyond » notre premier LP, qui est sorti en fin d’année. Par la suite Baptiste nous a quitté et a été remplacé par Hugo Blanguernon aux fûts. C’est un groupe avec des influences diverses comme le thrash, le death, le prog, le rock… En fait nous ne nous fixons pas de limites et essayons de proposer quelque chose d’original et qui nous plait.

2- Eyestral… Bon je crois comprendre que c’est la fusion des mots Eye et Astral. Alors, une question soudaine, mystique sûrement, vient de crever la trame de mon esprit : n’y aurait-il pas derrière ça un concept assez poussé, genre métaphysique, paranormal ?

Ant : Ouais, c’est bien le mélange du mot Eye et Astral. Nous cherchions un nom original qui puisse se retenir facilement et qu’on puisse aussi nous retrouver facilement, car il y a beaucoup de groupes qui portent le même nom ce qui pousse à la confusion. Concernant un certain concept il n’y en a pas vraiment, je suis intéressé par le paranormal au sens large, mais ça n’as pas influencé sur le nom. Le seul lien serait que quand je suis dans un état second et que je ferme les yeux, je vois des yeux et visages partout (rires) !

3- Les titres que vous proposez à nos oreilles gourmandes abordent divers thèmes. Bien qu’ils semblent tourner autour du même axe, l’un d’eux (Cryptozoological quest) est à part. Amateurs de cytozoologie ? Juste pour le fun ? Qu’y-a-t-il derrière tout ça ? Avez-vous l’envie de partager un savoir, une passion ?

Ant : Cryptozoological Quest est une musique à part, comme les autres sauf les 3 Beyond (Sight, Comprehension et Acceptance) qui sont des musiques concept, le reste des titres n’ont pas de rapport ensemble. Concernant Cryptozoological Quest oui c’est en hommage à la cryptozoologie qui m’intéresse beaucoup. J’aime la nature et les animaux et la zoologie m’a toujours intéressé. Dans la chanson les paroles traite plus du côté mystérieux effrayants de la chose que les cas les plus populaires comme le Bigfoot ou Nessie… elle indique qu’il ne faut pas toujours se fier aux témoignages, vidéos… mêmes si ils sont réalistes. En fait c’est un domaine très vaste et qui se rapporte bien au monde du Metal je trouve.

4- a) Vous avez choisi en style un thrash qui touche le nostalgique avec des rémanences des vieux Megadeth et de Death, avec pour complexifier ce qui n’est pas déjà simple, d’ajouter du grand Varié avec une voie progressive. Pourquoi ? Vos mains le savent-ils ? Un peu plus sérieusement, comment est née cette vision de la musique de migraines pour doigts et de luxations neuronales ?

Ant : A la base quand nous avons formé le groupe des groupes comme Coroner, Slayer ou effectivement Death était des influences, je voulais un groupe dans cette veine. C’est déjà une musique assez technique de base, et quand j’ai rencontré David nous avons mis nos influences en commun et cela a en quelque sorte créé notre style de musique. Nous ne cherchons pas à complexifié la musique nous jouons ce que nous aimons. La musique progressive est quelque chose que nous aimons donc il est logique qu’elle rentre dans nos influences, mais comme dis précédemment nous ne nous limitons pas, j’aime le blues, jazz, punk, musique de films… Après je trouve que nous ne faisons pas exactement du Thrash et pas non plus exactement du Prog. Je pense que nous avons une petite personnalité ! L’aspect primordial de notre groupe est que nous voulons toujours nous dépassé en tant que musiciens mais aussi nous faire plaisir, on jam souvent en répète par exemple, c’est toujours fun.



5- La voix de Ant est vraiment particulière : éraillée et entre celle des vieux Megadeth et celle de Chuck (Death) ? Est-ce un choix d’assimilation, une technique que tu trouves cool, ou non, pas du tout. Je suis un gros con car c’est ta voix normale ? Techniquement, comment en es-tu venu à cette voix et pourquoi ce choix ?

Ant : Quand j’ai commencé à chanter au lycée mes influences vocales qui sont toujours restées les mêmes sont James Hetfield, King Diamond, Axl Rose, Blackie Lawless et effectivement Chuck Schuldiner et Dave Mustaine. J’adore ces voix puissantes et heavy à la fois, ces chanteurs qui changent leur voix. Je ne suis pas trop influencé par les chanteurs de Metal extrême à vrai dire. Pour en venir à cette voix je me suis tout simplement entrainer en chantant des covers de groupes que j’aime, j’espère encore progresser vocalement. Sinon je vais te dire un petit secret, ce que tu entends sur l’album est ma voix normale (rires).

5 bis- Quels sont vos goûts personnels en matières de musiques ? Des surprises ? Genre Gloomy Grim, Necrophagia, Gérard Darmont… ?

Ant : Comme dit précédemment nous essayons d’être les plus ouverts possibles, moi j’aime beaucoup les BO de films des années 70/80/90 comme Dune, Conan le Barbare, Batman Returns… aussi de jeux vidéo Megadrive et Super Famicom que j’aime beaucoup. En surprise j’écoute Mojo Priest de Steven Seagal (oui l’acteur), un excellent album de Blues !

6- Le visuel de votre album est très beau et annonce la couleur, avec de l’occultisme à plein nez. N’y aurait-il pas un clin d’œil à cinéma de genre et des films comme Oui-jà, Poltergeist, Ring et peut-être le verre une référence à Manitou ? Adeptes du cinéma de genre ? Car même les intros renvoient à ce type de films … Un petit mot sur l’artiste derrière ?

Ant : Oui, il y a un clin d’œil au cinéma derrière ce concept et surtout le cinéma de Lynch comme Twin Peaks qui nous a beaucoup influencé, Lost Highway, Eraserhead… On adore le cinéma de genre, les vieux films d’horreur dégueulasses… Aussi des films assez expérimentaux comme Begotten qui est assez dérangeant (rires). En fait seulement les 3 Chansons Beyond sont un concept. C’est l’histoire d’Allan et sa fiancée Marie qui ont emménagés dans une magnifique demeure. Allan, travaillant à son domicile, se retrouve confronté à des problèmes d’origine surnaturels lorsqu’il est seul. Les problèmes s’aggravent de manières exponentiel lorsque le jeune homme se met à recevoir des vhs chaque jour, jusqu’à modifier entièrement le principe de réalité. Après une enquête au plus profond de lui-même, il découvrira qu’il n’est pas inconnu à cette entité et qu’il aurait pu même la créer. Donc ouais il y a un petit aspect cinématographique que nous retrouvons dans notre musique.

7- Comment est-ce une répétition chez Eyestral ? Travail, travail, travail, p’tite bière, travail… ? Est-ce là que viennent vos idées de structures ? Et quid des thèmes : qui est derrière ? Combat de cartes Pokémon pour le choix ou choix collégial ?

Ant : Les répétes chez Eyestral c’est du travail qu’autre chose. On aime faire la fête mais après (rires). Pour les idées musicales on essaie de faire ça plutôt chez nous individuellement je pense que c’est là que vienne les meilleurs riffs et structures, on a le temps de bien réfléchir à la question. Pour la composition c’est moi et David qui s’en chargeons après pour l’arrangement nous voyons cela tous ensemble. Pour les thèmes des musiques on parle de trucs qui nous plaisent.
8- a) Avez-vous d’autres projets/groupes dans la besace ou non, c’est déjà très prenant, en plus avec vos métiers… ? D’ailleurs, vous faites quoi ? Est-ce simple à concilier musique et boulot (plus vie privée) ? Rêvez-vous de journée de 60 heures ? C’est quoi ces questions à la con ?

Ant : Oui, perso, j’ai deux autres groupes Ménos, groupe de Metal progressif influencé par Meshuggah et Tool qui va sortir un album en 2018. Je suis aussi dans SubStanS groupe de Thrash/Death qui va aussi sortir un album en 2018, donc je ne chôme pas. Il faut avoir un emploi du temps assez structuré car ça prend beaucoup de temps, mais j’aime la musique donc ça me va !
b) Que pensent vos proches de tout ça ? Des fans ? Ils s’inquiètent de votre passion mystique ? Doutent-ils de vos capacités mentales (mais pas intellectuelles, y’a qu’à écouter la musique…) ?

Ant : Mes proches sont encouragent, c’est positif. Les fans aussi adorent ce que nous faisons. C’est vrai qu’au premier abord ça peut paraître assez barré ce que nous faisons, mais une fois qu’ils connaissent, ils adorent. Pour les capacités mentales, nous avons tous fait des séances d’isolement en hôpital psychiatrique car nous n’aimons pas les mesures en 4/4 (rires).

9- Arrivez-vous à faire facilement pas mal de concerts ou est-ce un peu compliqué ? Si ça vous tente, en été, mon balcon est cool pour un concert intimiste…

Ant : Pour les concerts, oui on arrive à en faire régulièrement même si c’est parfois compliqué de trouver des plans intéressant par moment. Pour 2018 nous sommes en train de prévoir une tournée française et étrangère dans les pays limitrophes (Angleterre, Belgique, Allemagne…). C’est du travail, mais on est toujours motivés.

10- Avez-vous des hobbys étranges ? Genre lécher des pierres de sagesse, faire des origamis de riz… ?

Ant : Par exemple comme cité plus haut le cinéma (années 70/80/90 surtout), les séries Z aussi, les nanards c’est marrant ! Le jeu vidéo surtout le rétrogaming que j’adore, et après on en a d’autres mais ça serait vraiment pas bien d’en parler (rires).

11- Bon je vous laisse sur ces lignes, vous remerciant d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. A vous de conclure !!

Ant : Merci à toi pour l’interview. N’hésitez pas à aller liker notre page FB pour vous tenir au courant des dernières news. Notre album Beyond est en vente sur le site de Music-Records (https://store.music-records.fr/cd/15776-eyestra-beyond-prevente-9790225420493.html) et sur toutes les platformes de streaming (Spotify, Deezer…). On se retrouve en 2018 pour les concerts.

A bientôt tout le monde !